A coeur Joie
Grjeunespleinsjeux.free.fr
 
EFCO France
 
Menu
Documents de rentrée 2018/2019
Prochaines dates
Désolé, nous n'avons pas d'événement actuellement.

Proposer un événement Proposer un événement
Login
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Notre premier grand voyage
Venise, La Bohème, la Slovaquie, la Tchéquie...



Vous souvenez-vous de notre voyage en République Slovaque ?



Depuis, les petits sont devenus grands !
C’était en 1998…

Tout avait commencé en juillet 1996, avec l’accueil du magnifique ensemble folklorique « Lechnica » de Poprad, composé de 150 enfants. Une cinquantaine d'entre eux était venue chanter et danser au son des musiques de ce beau pays : pièces populaires interprétées par les professeurs les accompagnant
Leur nom, leur costume, leur emblème, leurs photos . . .

Groupe Letnicka Emblème

. . . nous avaient raconté la joie de vivre et la beauté de la Slovaquie ; leurs chants et leurs danses nous avaient régalés aussi bien au cours du concert donné dans l’Eglise St Marc (8ème) que lors de la journée pique-nique organisée au Château de Chessy. Invités par l'association Mir Sada, nous avions eu la richesse d'y rencontrer des enfants de Bosnie (pays pas tout à fait sorti de la guerre, alors) reçus pour un mois de paix dans quelques familles de notre région.

Château de Chessy

Jeunes et adultes de France, de Slovaquie et de Bosnie, enfants, accompagnateurs et familles d’accueil, nous avions tout mélangé dans une grande fresque musicale, farandole d’amitié qui continue de vibrer dans les cœurs.



Nous avions déjà à cette époque une formidable équipe de parents.
Lorsque nous avons parlé de voyage en retour, ils se sont très vite proposés pour nous aider à organiser notre randonnée : Qui se chargeait des menus, Qui acceptait de faire les achats, Qui s’occupait de la pharmacie, Qui participerait à l’entretien des costumes … Qui…. Qui…
Marc et Madeleine quant à eux se chargeaient de tout ce qui était organisation générale : transports, hébergements, contacts avec les groupes étrangers, tourisme… ainsi que des formalités « Jeunesse et Sports »

….. et c’est ainsi que nous avons pris la route (33 enfants et 18 adultes) en cette matinée du 10 avril pour un périple de 4.000 Km. Il nous fallait partir tôt car nous avions réservé notre hébergement pour la nuit suivante dans l’Auberge de Jeunesse de Venise.

bon voyage

Le car est confortable, chacun a trouvé sa place et nous présentons notre ami Claude Martin, chef de chœur à Dijon, diplôme de directeur de centre, et traducteur Slovaque pour la circonstance. Béatrice et Blandine (BAFD et BAFA), chefs de chœur de chanterie, nous accompagnent avec quelques enfants de leurs groupes. Deux autres moniteurs BAFA sont là également pour les seconder dans leur tâche d’encadrement. L’équipe est complète, il ne reste plus qu’à mieux connaître les parents qui font partie du voyage, ce qui se fait très vite.

La route est un peu longue mais chacun prend son mal en patience et tout se passe agréablement. Bien qu’impatients de découvrir Venise, la Bohème et la Slovaquie, les enfants sont adorables.

Nous voici bientôt arrivés ; après avoir cherché la bonne direction un peu trop longtemps à notre goût, le chauffeur du bus nous dépose un peu plus tard que prévu à l’embarcadère. Les valises restent dans les coffres, nous n'emportons que les sacs qui contiennent le nécessaire pour la nuit.

Lorsque nous voulons acheter nos billets pour la traversée qui nous emmènera sur l’île de la Guidecca, lieu où se situe l’Auberge de Jeunesse, nous avons la surprise d’entendre que la carte bleue (internationale) n’est pas acceptée. Pendant que des adultes vont échanger le l’argent français contre des lires nous organisons un petit concert impromptu sur le quai d’embarquement.

Ouf ! tout va bien, nous avons nos billets et nous voici sur le bateau. Il fait nuit à présent mais l’enthousiasme des enfants est bien là et la prestation se continue pendant la traversée, sous les applaudissements des passagers.


 Ostello per la Gioventù Salle de restauration

L’Ostello per la Gioventù « Venezia », notre maison d’accueil est très propre et très agréable. Nous sommes accueillis avec beaucoup de gentillesse; pendant que les responsables remplissent les formalités et font le point sur la commande "Paniers repas du lendemain" on s'installe avec satisfaction dans la salle de restauration.
Les enfants ne se font pas prier lorsque l’heure de se mettre au lit est arrivée mais... les murs ne montent pas jusqu’aux plafonds qui sont très hauts et la jeunesse des autres chambres est un peu bruyante lorsqu’à 22 heures, surprise ! toutes les lumières s’éteignent…. C’est l’heure de dormir pour tous.

Encore quelques rires, quelques chuchotements puis c’est le grand calme qui nous permet de passer une très bonne nuit.


Nous voulons profiter de Venise et à 7h30 tout le monde est déjà passé sous la douche. Petit déjeuner self service... distribution des paniers repas... et nous voilà tous de bonne humeur dans le vaporetto qui va nous déposer à l'embarcadère "San Marco". Les touristes sont encore clairsemés lorsque nous arrivons devant le Pont des Soupirs. Nous en profitons pour chanter et prendre des photos du groupe.

Alors que nous allons franchir l'espace situé entre les deux colonnes "soeurs" dont l'une est surmontée du "lion ailé" protecteur de Venise depuis le 9ème siècle, une jeune Italienne sympathique qui nous avait écoutés quelques instants auparavant, nous interpelle. Elle nous remercie pour nos chansons puis elle ajoute :
- "Savez-vous qu'un vrai Vénitien ne traverserait jamais entre les deux colonnes ?" et nous explique que c'était autrefois le lieu des exécutions capitales.
Tout en écoutant les péripéties qui ont jalonné l'histoire du Campanile nous longeons la façade du Palais Ducal (nous avons rendez-vous pour visiter celui-ci en fin de matinée) et nous nous dirigeons vers le centre de la place Saint Marc. Nous aimerions entrer dans la Basilique mais il y a un office, aussi nous profitons chacun à notre façon du temps qui nous reste... qui pour admirer et fixer sur la pellicule les frontons dorés de l'église... qui pour courir après les pigeons devenus très vite la cible des jeux... mais attrapper un pigeon n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire !

C'est alors que Marion s'aperçoit qu'elle a oublié sa veste à l'Auberge de Jeunesse et Madeleine, après avoir traversé la lagune en sens inverse pour aller récupérer le vêtement, ne remarque que de façon distraite l'imperméable (le sien !) qui est également pendu sur un ceintre, à la réception. Il restera donc là... espérons qu'il n'a pas été perdu pour tout le monde.

La visite du Palais des Doges intéresse beaucoup les enfants. Ils sont particulièrement impressionnés par les sombres couloirs qui mènent aux geôles des prisonniers. Ils écoutent le guide avec attention et s'imaginent à la place des prisonniers jetant une dernière fois, à travers les volutes du pont des Soupirs, leurs regards sur le monde extérieur.

Vue sur l’extérieur

...









@ Grjeunespleinsjeux.free.fr .

Publié le: 2007-05-17 (982 lectures)

[ Retour ]
PHP-Nuke Copyright © 2007 by Francisco Burzi.Tous droits réservés. PHP-Nuke est un logiciel libre sous licence GNU/GPL
Version Francophone Respectueuse réalisée en collaboration www.NukeScripts.fr & www.PHP-Nuke.fr.


:: Eos phpbb2 style by Cyberalien :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::